none
Solution évolutive en taille de disque RRS feed

  • Question

  • Bonjour,

    je suis nouveau sur azure, j'ai pu monter des machines virtuelle, me familiariser avec l'interface,et lancer quelques calculs. cela me plait bien.

    Je viens a vous car j'aurai besoin d 'un serveur (unix, debian vraisemblablement), pour monter un espace de stockage, pour l'heure 5To est suffisant, mais cela peu monter assez rapidement ( 10To, 20 To 50To) sur plusieurs année la quantité va augmenter.

    il s 'agit d 'un serveur d 'échange de fichier (type dropbox, owncloud) sur lequel seront connectés ~150 personnes.

    Dans ce contexte quelles solutions s'offre à moi ? comment avoir une machine dont l'espace de stockage est extensible dans ces proportions ?

    Merci

    lundi 7 mars 2016 14:14

Réponses

  • Bonjour,

    Je ne pense pas qu'utiliser des machines virtuelles pour le stockage soit recommandé dans votre cas. A la rigueur avoir une liste de disques virtuels montés sur une VM (mais on est limité en nombre). Et je ne sais pas dans quelle mesure on peut redimensionner un disque virtuel (VHD). De plus seuls les VHD sont supportés (donc limité à 2To) dans Azure.

    Nous avons eu une demande de ce type il y a quelques années, et nous avons utilisé les comptes de stockage blob Azure (https://azure.microsoft.com/fr-fr/documentation/articles/storage-dotnet-how-to-use-blobs/) pour le stockage et ce pour plusieurs raisons:

    • La limite par compte est de 500To (de mémoire)
    • Le cout est bien moindre que son équivalent disque virtuel car n'est facturé que le poids réel et les accès. Si un disque virtuel est de 100Go mais ne contient que 10Mo vous serez facturé pour 100Go.
    • Le stockage peut-être redondé ce qui assure un SLA assez élevé (contrainte forte de notre client). Bon techniquement les disque virtuels sont stockés dans l'espace blob, donc redondé également, sauf que potentiellement le format du disque virtuel peut être corrompu (ce qui abaisse le SLA), ce qui n'est pas le cas en utilisant les blob directement.
    • Certains fichiers stockés étaient publiques, nous pouvions donc fournir l'url directe du blob sans passer par la VM ce qui déchargeait le CPU.

    Nous avons donc monté des VM pour la partie frontend, et avons utilisé des librairies d'accès aux blobs (.Net dans notre cas) en backend. 

    A savoir que depuis il est apparu les "Files" (https://azure.microsoft.com/fr-fr/documentation/articles/storage-dotnet-how-to-use-files/) dans les comptes de stockages, qui sont des "Dossiers partagés" qui normalement sont montables sur une VM et donc fourni un espace de stockage qui fonctionnerait comme un NAS. Nous n'avons pas encore utilisé cette fonctionnalité, donc je n'ai pas de retour sur cette partie.

    Cordialement,


    Yan Grenier

    Merci de bien vouloir "Marquer comme réponse", les réponses qui ont répondues à votre question, et de noter les réponses que vous avez trouvé utiles.

    • Marqué comme réponse Emile Supiot jeudi 7 avril 2016 10:48
    mardi 8 mars 2016 08:56

Toutes les réponses

  • Bonjour,

    Je ne pense pas qu'utiliser des machines virtuelles pour le stockage soit recommandé dans votre cas. A la rigueur avoir une liste de disques virtuels montés sur une VM (mais on est limité en nombre). Et je ne sais pas dans quelle mesure on peut redimensionner un disque virtuel (VHD). De plus seuls les VHD sont supportés (donc limité à 2To) dans Azure.

    Nous avons eu une demande de ce type il y a quelques années, et nous avons utilisé les comptes de stockage blob Azure (https://azure.microsoft.com/fr-fr/documentation/articles/storage-dotnet-how-to-use-blobs/) pour le stockage et ce pour plusieurs raisons:

    • La limite par compte est de 500To (de mémoire)
    • Le cout est bien moindre que son équivalent disque virtuel car n'est facturé que le poids réel et les accès. Si un disque virtuel est de 100Go mais ne contient que 10Mo vous serez facturé pour 100Go.
    • Le stockage peut-être redondé ce qui assure un SLA assez élevé (contrainte forte de notre client). Bon techniquement les disque virtuels sont stockés dans l'espace blob, donc redondé également, sauf que potentiellement le format du disque virtuel peut être corrompu (ce qui abaisse le SLA), ce qui n'est pas le cas en utilisant les blob directement.
    • Certains fichiers stockés étaient publiques, nous pouvions donc fournir l'url directe du blob sans passer par la VM ce qui déchargeait le CPU.

    Nous avons donc monté des VM pour la partie frontend, et avons utilisé des librairies d'accès aux blobs (.Net dans notre cas) en backend. 

    A savoir que depuis il est apparu les "Files" (https://azure.microsoft.com/fr-fr/documentation/articles/storage-dotnet-how-to-use-files/) dans les comptes de stockages, qui sont des "Dossiers partagés" qui normalement sont montables sur une VM et donc fourni un espace de stockage qui fonctionnerait comme un NAS. Nous n'avons pas encore utilisé cette fonctionnalité, donc je n'ai pas de retour sur cette partie.

    Cordialement,


    Yan Grenier

    Merci de bien vouloir "Marquer comme réponse", les réponses qui ont répondues à votre question, et de noter les réponses que vous avez trouvé utiles.

    • Marqué comme réponse Emile Supiot jeudi 7 avril 2016 10:48
    mardi 8 mars 2016 08:56
  • Merci pour ce retour d 'expérience !

    mardi 8 mars 2016 15:13