none
Développeur indépendant - Auto entrepreneur RRS feed

  • Question

  • Bonjour,

    Je navigue depuis quelque temps sur les différentes explications différentielles entre les versions Community et Professionnal, et je me posait une question quant à l'achat de Visual Studio.

    Comme je vais monter une auto-entreprise de développement de solutions applicatives sur windows indépendemment de mon travail d'administrateur système, et en vue du prix colossal d'une licence de Visual Studio j'ai effectué des recherches à propos de la version Community.

    J'ai lu sur le site de visual studio que Community pouvait être utilisé dans les entreprises de manière implicite; on parle de grosse entreprise répertoriant 250 PC ou effectuant un chiffre d'affaire d'1M$USD.

    Est-ce que ça veux dire qu'une auto-entreprise peut en effet utiliser Visual Studio Community pour mettre en oeuvre des solutions applicatives commercialisables ?

    Et si toute fois on peut, si jamais je fais un travail de sous-traitance, toujours en restant développeur indépendant mais dans une structure possédant plus de 250 PC ou ayant plus de 1M$USD de chiffre d'affaire; est-ce que je dois me munir d'une version payante ?

    jeudi 7 décembre 2017 13:13

Toutes les réponses

  • Bonjour,

    Connaissant quelqu'un qui est a peu près dans la même situation, voilà ce qu'il me dit après différentes recherches et contacts, malgré qu'il ne puisse pas me le garantir complètement:

    • une petite structure (<250 postes et <1M$ de CA) peut utiliser VS Community pour diffuser des applications commerciales quelle que soit sont statut (SARL, auto-entrepreneur, etc.)
    • cette même structure peut utiliser VS Community lors d'un contrat de sous-traitance "si et seulement si", le produit développé appartient à la structure et pas au client final, en clair, la structure revend un droit d'exploitation de ce qu'elle a développée à un tiers mais garde la propriété du code source, et en fait ce qu'elle en veut car c'est la structure qu'il a développé le produit pas le client final
    • en revanche dans le cas d'une sous-traitance où on développe pour le compte du client (cas classique de la régie), le produit développé restant propriété du client final, c'est au client final de posséder une licence adéquate puisque dans les faits c'est lui développe le produit, que se soit au travers d'un employé, ou d'une sous-traitance.

    Désolé si je ne reprends pas les termes juridiques exacts, je réécris une conversion skype :)

    Cordialement,


    Yan Grenier

    Merci de bien vouloir "Marquer comme réponse", les réponses qui ont répondues à votre question, et de noter les réponses que vous avez trouvé utiles.

    jeudi 7 décembre 2017 15:38
  • Merci.

    Je vais attendre une ou deux autre réponses pour marquer le sujet résolu histoire que j'ai plus d'éléments de confirmation (juste pour m'assurer)

    jeudi 14 décembre 2017 10:42