none
Visual Studio 2010 – utiliser les points d’arrêt RRS feed

  • Discussion générale

  • Dans toutes les applications, on a besoin de vérifier l’exécution du code, les valeurs des variables à un certain moment et le chemin logique des méthodes. Pour faire une vérification pas à pas, au même temps que l’application tourne, on utilise les points d’arrêt (break points).

     

    1.   Ajouter un break point dans le code

    Pour ajouter un simple point d’arrêt, il suffit d’ouvrir la fenêtre de code dans Visual Studio et mettre le curseur sur la ligne ou vous voulez mettre le point d’arrêt, puis taper F9.

     

    On a une modalité alternative d’insérer le point d’arrêt. Mettez le curseur sur la ligne visée et sélectez Breakpoint->Insert Breakpoint dans le menu contextuel.

     

     

    Une dernière modalité est d’utiliser le menu de Visual Studio 2010 : Debug->Toggle Breakpoint

     

     

     

    2.   Utiliser une condition dans le break point

     

    Visual Studio 2010 donne la possibilité de mettre une condition dans le point d’arrêt et forcer l’exécution d’arrêter seulement si la condition est vraie. Cette facilite est utile quand on a des répétitions massives et on n’est pas intéressé d’arrêter l’exécution du code que pour une seule valeur.

     

    Pour exemplifier, prenons ce code simple :

     

            private int a;

            private int b;

            private int c;

     

            private void Form1_Load(object sender, EventArgs e)

            {

                a = 1;

                b = 2;

                c = a + b;            

            }

     

     

    On mettra un point d’arrêt sur la ligne c=a+b, mais on ajoutera aussi une condition à ce point d’arrêt. Le premier pas est d’ajouter un point d’arrêt simple. Ensuite, on s’assure que la fenêtre des points d’arrêt est visible dans Visual Studio : Menu Debug->Windows->Breakpoints.

     

     

    Dans la fenêtre Breakpoints, on selecte Condition dans le menu contextuel du point d’arrêt.

     

    Le dernier pas est de mettre la condition dans la fenêtre ‘Breakpoint Condition’. Pour cet exemple, on choisit de s’arrêter seulement si la valeur de la variable ‘a’ sera égale à 2. Dans cet exemple, l’exécution du code ne s’arrêtera pas, car la condition n’est pas vraie.

     

    3.   Ajouter un break point sur une fonction

    On peut utiliser les points d’arrêt en sélectant directement le nom de la fonction ou on veut arrêter l’exécution, dans chercher le fichier de code ou cette fonction est définie. Disons qu’on a cette fonction :

    private void f1()

            {

     

            }

     

    On va ajouter un point d’arrêt sur cette fonction, en sélectant son nom. Dans la fenêtre ‘Breakpoints’, sélectez New->Break at Function :

     

    Dans la fenetre New Breakpoint, écrivez le nom de la méthode, f1(), et un nouveau point d’arrêt sera créé pour cette méthode :

     

     

    4.   Compter le nombre de fois qu’on arrête dans un break point

    Tous les points d’arret comptent le nombre de fois que leur instruction est executee. On a des situation ou on n’a pas besoin d’arreter l’execution que dans certaines conditions.

    Prenons ce code :

    int x;

                for (x = 0; x < 100; x++)

                {

                    c++;

                }

     

     

    On va arrêter l’exécution sur l’instruction c++ ; seulement après 50 itérations. Ajoutez un point d’arret normale et dans la fenêtre ‘Breakpoins’ sélectez ‘Hit Count’ dans le menu contextuel :

     

    Dans la fenêtre ‘Breakpoint Hit Count’ sélectez la condition ‘greater than or equal to’ et complétez la valeur 50.

     

     

    Si vous lancez l’application en mode debug, l’exécution arrêtera seulement après 50 itérations, ce que peut être vérifié en consultant la valeur de ‘x’.

     

     

    5.   Utiliser les points d’arrêt dans la pile des appels

     

     

    Dans les cas où on a une pile d’appel et un point d’arrêt dans une méthode, on peut avoir besoin d’examiner aussi une des méthodes dans la pile, quand l’appel retourne. Visual Studio 2010 donne la possibilité d’insérer un point d’arrêt dans une méthode directement dans la pile. Prenons cet exemple, avec l’appel de trois méthodes :

     

     

    Dans la fenêtre ‘Pile d’appel’ (Call stack) on voit l’ordre d’appel de ces méthodes :

     

    On peut insérer un point d’arrêt directement dans la méthode f3() :

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Pour plusieurs informations sur l’utilisation de Visual Studio 2010, consultez Visual Studio 2010 – tips&tricks

    mardi 25 mai 2010 13:16